Nouvelles recettes

« Les gens vont paniquer à ce sujet » Ouverture d'un nouveau bar à desserts au Nutella en Australie

« Les gens vont paniquer à ce sujet » Ouverture d'un nouveau bar à desserts au Nutella en Australie


Des beignets au Nutella sur des shakes au chocolat et aux noisettes ne sont que le début.

Lorsque la Foodcraft Espresso and Bakery de Sydney, en Australie, a placé un trou de beignet farci au Nutella sur un milkshake au chocolat et aux noisettes, ils n'avaient aucune idée que cela deviendrait un phénomène. Selon le site d'information australien News.com.Au, le milkshake Tella Ball bien nommé a créé une frénésie sur les réseaux sociaux, avec des gens qui voyagent de partout juste pour essayer la friandise sucrée. Dulwich Hill. Tella Balls ouvrira ses portes en novembre.

"Les gens vont paniquer à propos de ce bar à desserts", a déclaré le copropriétaire Aki Daikos à News.com.Au. « Il y aura beaucoup de Nutella et tous les produits Nutella auxquels vous pouvez penser. Il y aura des machines à café d'un côté, à côté d'un mur de bonbons comme des cruffins au Nutella, des gâteaux au fromage au Nutella et toutes les créations auxquelles vous pourriez penser.

Tella Balls aura également un bar à glaces proposant plusieurs saveurs, ainsi que des articles comme des crêpes au Nutella, des gaufres et des pizzas dessert.

Mais pourront-ils rester ouverts ? Il ne semble pas que Tella Balls soit un projet officiel de Ferrero, et nous savons déjà que la société mère Nutella n'aime pas trop les contrefaçons. Souvenez-vous du restaurant 100% Nutella qui s'est ouvert et a été rapidement fermé l'année dernière à Brooklyn suite à un procès ? Bonne chance, Tella Balls. Que la force du chocolat soit avec vous.


2015 : L'année où Nutella est devenu fou

Le premier indice que quelque chose se tramait était les panneaux faits à la main qui sont apparus devant les cafés et les boulangeries de Melbourne : NUTELLA ICI, ils ont crié en majuscules tremblantes. NOUS AVONS DES BEIGNETS AU NUTELLA. À Sydney, ce fut une épidémie de partage sur les réseaux sociaux de friandises au Nutella : des crêpes au Nutella, des cronuts, des frappes et des milkshakes étaient partout sur Instagram et Facebook.

La confirmation que l'Australie était en proie à une frénésie de Nutella est apparue dans une série de gros titres sur Internet de style tabloïd affirmant que le pays était à court de petit-déjeuner sucré : "Ne paniquez pas, mais il y a une pénurie officielle de Nutella", " La pénurie de Nutella se profile en Australie, alors voici où trouver votre solution" et le clic-baity "Melbourne est à blâmer pour la pénurie de Nutella à Sydney".

/>Donut au Nutella au bar à lait de Melbourne Jimmy's Place. Photo : Pat Scala

La frénésie a commencé en mai dans les plaines ouvrières du nord de Melbourne. Moins de trois semaines après avoir commandé 75 beignets fourrés au Nutella chez un boulanger local et les avoir photographiés sur Facebook, un bar à lait quelconque à Fawkner appelé Jimmy's en vendait 1000 par jour. Comme Good Food l'a rapporté début juin, il y avait des files d'attente à la porte et des clients envoyant des coursiers à travers la ville pour obtenir leur solution, quelqu'un a même envoyé un message du Texas pour que des beignets soient congelés et transportés là-bas.

Six mois plus tard, les beignets se vendent toujours en grand nombre, bien que les gens appellent à l'avance pour des commandes en gros provenant d'entreprises locales telles que Ford et Holden, un architecte de Melbourne en voulait 300 il n'y a pas si longtemps.

Le propriétaire de Jimmy, Jimmy Othman, est ouvert et amical, mais il est évasif sur le nombre de beignets Nutella qu'il vend maintenant. C'est toujours beaucoup de beignets, mais pas autant que les 3000 qu'il dit avoir vendus un jour au plus fort de la bulle des beignets Nutella à Melbourne.

Les beignets de Jimmy sont gros, moelleux et bien saupoudrés de sucre glace. Le Nutella est chaud et coulant, et il est impossible de manger poliment pendant que Jimmy regarde. Il attribue l'engouement à Facebook, où Jimmy's Place compte désormais 5300 likes. La page présente des photos de beignets, une mise à jour hebdomadaire - "beignets prêts maintenant. " - et rien d'autre.

Plus au nord à Thomastown se trouve Mick's Place. Mick Solomon est le beau-frère de Jimmy Othman, et la même semaine où Good Food a dévoilé l'histoire de l'engouement pour les beignets chez Jimmy's, le journal local de Thomastown a rapporté que Mick's vendait jusqu'à 4000 beignets Nutella par jour, dont 4300 un dimanche. .


2015 : L'année où Nutella est devenu fou

Le premier indice que quelque chose se tramait était les panneaux faits à la main qui sont apparus devant les cafés et les boulangeries de Melbourne : NUTELLA ICI, ils ont crié en majuscules tremblantes. NOUS AVONS DES BEIGNETS AU NUTELLA. À Sydney, ce fut une épidémie de partage sur les réseaux sociaux de friandises au Nutella : des crêpes au Nutella, des cronuts, des frappes et des milkshakes étaient partout sur Instagram et Facebook.

La confirmation que l'Australie était en proie à une frénésie de Nutella est apparue dans une série de gros titres sur Internet de style tabloïd affirmant que le pays était à court de petit-déjeuner sucré : "Ne paniquez pas, mais il y a une pénurie officielle de Nutella", " La pénurie de Nutella se profile en Australie, alors voici où trouver votre solution" et le clic-baity "Melbourne est à blâmer pour la pénurie de Nutella à Sydney".

/>Donut au Nutella au bar à lait de Melbourne Jimmy's Place. Photo : Pat Scala

La frénésie a commencé en mai dans les plaines ouvrières du nord de Melbourne. Moins de trois semaines après avoir commandé 75 beignets fourrés au Nutella chez un boulanger local et les avoir photographiés sur Facebook, un bar à lait quelconque à Fawkner appelé Jimmy's en vendait 1000 par jour. Comme Good Food l'a rapporté début juin, il y avait des files d'attente à la porte et des clients envoyant des coursiers à travers la ville pour obtenir leur solution, quelqu'un a même envoyé un message du Texas pour que des beignets soient congelés et transportés là-bas.

Six mois plus tard, les beignets se vendent toujours en grand nombre, bien que les gens appellent à l'avance pour des commandes en gros provenant d'entreprises locales telles que Ford et Holden, un architecte de Melbourne en voulait 300 il n'y a pas si longtemps.

Le propriétaire de Jimmy, Jimmy Othman, est ouvert et amical, mais il est évasif sur le nombre de beignets Nutella qu'il vend maintenant. C'est toujours beaucoup de beignets, mais pas autant que les 3000 qu'il dit avoir vendus un jour au plus fort de la bulle des beignets Nutella à Melbourne.

Les beignets de Jimmy sont gros, moelleux et bien saupoudrés de sucre glace. Le Nutella est chaud et coulant, et il est impossible de manger poliment pendant que Jimmy regarde. Il attribue l'engouement à Facebook, où Jimmy's Place compte désormais 5300 likes. La page présente des photos de beignets, une mise à jour hebdomadaire - "beignets prêts maintenant. " - et rien d'autre.

Plus au nord à Thomastown se trouve Mick's Place. Mick Solomon est le beau-frère de Jimmy Othman, et la même semaine où Good Food a dévoilé l'histoire de l'engouement pour les beignets chez Jimmy's, le journal local de Thomastown a rapporté que Mick's vendait jusqu'à 4000 beignets Nutella par jour, dont 4300 un dimanche. .


2015 : L'année où le Nutella est devenu fou

Le premier indice que quelque chose se tramait était les panneaux faits à la main qui sont apparus devant les cafés et les boulangeries de Melbourne : NUTELLA ICI, ils ont crié en majuscules tremblantes. NOUS AVONS DES BEIGNETS AU NUTELLA. À Sydney, ce fut une épidémie de partage sur les réseaux sociaux de friandises au Nutella : des crêpes au Nutella, des cronuts, des frappes et des milkshakes étaient partout sur Instagram et Facebook.

La confirmation que l'Australie était en proie à une frénésie de Nutella est apparue dans une série de gros titres sur Internet de style tabloïd affirmant que le pays était à court de petit-déjeuner sucré : "Ne paniquez pas, mais il y a une pénurie officielle de Nutella", " La pénurie de Nutella se profile en Australie, alors voici où trouver votre solution" et le clic-baity "Melbourne est à blâmer pour la pénurie de Nutella à Sydney".

/>Donut au Nutella au bar à lait de Melbourne Jimmy's Place. Photo : Pat Scala

La frénésie a commencé en mai dans les plaines ouvrières du nord de Melbourne. Moins de trois semaines après avoir commandé 75 beignets fourrés au Nutella chez un boulanger local et les avoir photographiés sur Facebook, un bar à lait quelconque à Fawkner appelé Jimmy's en vendait 1000 par jour. Comme Good Food l'a rapporté début juin, il y avait des files d'attente à la porte et des clients envoyant des coursiers à travers la ville pour obtenir leur solution, quelqu'un a même envoyé un message du Texas pour que des beignets soient congelés et transportés là-bas.

Six mois plus tard, les beignets se vendent toujours en grand nombre, bien que les gens appellent à l'avance pour des commandes en gros provenant d'entreprises locales telles que Ford et Holden, un architecte de Melbourne en voulait 300 il n'y a pas si longtemps.

Le propriétaire de Jimmy, Jimmy Othman, est ouvert et amical, mais il est évasif sur le nombre de beignets Nutella qu'il vend maintenant. C'est toujours beaucoup de beignets, mais pas autant que les 3000 qu'il dit avoir vendus un jour au plus fort de la bulle des beignets Nutella à Melbourne.

Les beignets de Jimmy sont gros, moelleux et bien saupoudrés de sucre glace. Le Nutella est chaud et coulant, et il est impossible de manger poliment pendant que Jimmy regarde. Il attribue l'engouement à Facebook, où Jimmy's Place compte désormais 5300 likes. La page présente des photos de beignets, une mise à jour hebdomadaire - "beignets prêts maintenant. " - et rien d'autre.

Plus au nord à Thomastown se trouve Mick's Place. Mick Solomon est le beau-frère de Jimmy Othman, et la même semaine où Good Food a dévoilé l'histoire de l'engouement pour les beignets chez Jimmy's, le journal local de Thomastown a rapporté que Mick's vendait jusqu'à 4000 beignets Nutella par jour, dont 4300 un dimanche. .


2015 : L'année où Nutella est devenu fou

Le premier indice que quelque chose se tramait était les panneaux faits à la main qui sont apparus devant les cafés et les boulangeries de Melbourne : NUTELLA ICI, ils ont crié en majuscules tremblantes. NOUS AVONS DES BEIGNETS AU NUTELLA. À Sydney, ce fut une épidémie de partage sur les réseaux sociaux de friandises au Nutella : des crêpes au Nutella, des cronuts, des frappes et des milkshakes étaient partout sur Instagram et Facebook.

La confirmation que l'Australie était en proie à une frénésie de Nutella est venue dans une série de gros titres sur Internet de style tabloïd affirmant que le pays était à court de petit-déjeuner sucré : "Ne paniquez pas, mais il y a une pénurie officielle de Nutella", " La pénurie de Nutella se profile en Australie, alors voici où trouver votre solution" et le clic-baity "Melbourne est à blâmer pour la pénurie de Nutella à Sydney".

/>Donut au Nutella au bar à lait de Melbourne Jimmy's Place. Photo : Pat Scala

La frénésie a commencé en mai dans les plaines ouvrières du nord de Melbourne. Moins de trois semaines après avoir commandé 75 beignets fourrés au Nutella chez un boulanger local et les avoir photographiés sur Facebook, un bar à lait quelconque à Fawkner appelé Jimmy's en vendait 1000 par jour. Comme Good Food l'a rapporté début juin, il y avait des files d'attente à la porte et des clients envoyant des coursiers à travers la ville pour obtenir leur solution, quelqu'un a même envoyé un message du Texas pour que les beignets soient congelés et transportés là-bas.

Six mois plus tard, les beignets se vendent toujours en grand nombre, bien que les gens appellent à l'avance pour des commandes en gros provenant d'entreprises locales telles que Ford et Holden, un architecte de Melbourne en voulait 300 il n'y a pas si longtemps.

Le propriétaire de Jimmy, Jimmy Othman, est ouvert et sympathique, mais il est évasif sur le nombre de beignets Nutella qu'il vend maintenant. C'est toujours beaucoup de beignets, mais pas autant que les 3000 qu'il dit avoir vendus un jour au plus fort de la bulle des beignets Nutella à Melbourne.

Les beignets de Jimmy sont gros, moelleux et bien saupoudrés de sucre glace. Le Nutella est chaud et coulant, et il est impossible de manger poliment pendant que Jimmy regarde. Il attribue l'engouement à Facebook, où Jimmy's Place compte désormais 5300 likes. La page présente des photos de beignets, une mise à jour hebdomadaire - "beignets prêts maintenant. " - et rien d'autre.

Plus au nord à Thomastown se trouve Mick's Place. Mick Solomon est le beau-frère de Jimmy Othman, et la même semaine où Good Food a dévoilé l'histoire de l'engouement pour les beignets chez Jimmy's, le journal local de Thomastown a rapporté que Mick's vendait jusqu'à 4000 beignets au Nutella par jour, dont 4300 un dimanche. .


2015 : L'année où Nutella est devenu fou

Le premier indice que quelque chose se tramait était les panneaux faits à la main qui sont apparus devant les cafés et les boulangeries de Melbourne : NUTELLA ICI, ils ont crié en majuscules tremblantes. NOUS AVONS DES BEIGNETS AU NUTELLA. À Sydney, ce fut une épidémie de partage sur les réseaux sociaux de friandises au Nutella : des crêpes au Nutella, des cronuts, des frappes et des milkshakes étaient partout sur Instagram et Facebook.

La confirmation que l'Australie était en proie à une frénésie de Nutella est apparue dans une série de gros titres sur Internet de style tabloïd affirmant que le pays était à court de petit-déjeuner sucré : "Ne paniquez pas, mais il y a une pénurie officielle de Nutella", " La pénurie de Nutella se profile en Australie, alors voici où trouver votre solution" et le clic-baity "Melbourne est à blâmer pour la pénurie de Nutella à Sydney".

/>Donut au Nutella au bar à lait de Melbourne Jimmy's Place. Photo : Pat Scala

La frénésie a commencé en mai dans les plaines ouvrières du nord de Melbourne. Moins de trois semaines après avoir commandé 75 beignets fourrés au Nutella chez un boulanger local et les avoir photographiés sur Facebook, un bar à lait quelconque à Fawkner appelé Jimmy's en vendait 1000 par jour. Comme Good Food l'a rapporté début juin, il y avait des files d'attente à la porte et des clients envoyant des coursiers à travers la ville pour obtenir leur solution, quelqu'un a même envoyé un message du Texas pour que des beignets soient congelés et transportés là-bas.

Six mois plus tard, les beignets se vendent toujours en grand nombre, bien que les gens appellent à l'avance pour des commandes en gros provenant d'entreprises locales telles que Ford et Holden, un architecte de Melbourne en voulait 300 il n'y a pas si longtemps.

Le propriétaire de Jimmy, Jimmy Othman, est ouvert et sympathique, mais il est évasif sur le nombre de beignets Nutella qu'il vend maintenant. C'est toujours beaucoup de beignets, mais pas autant que les 3000 qu'il dit avoir vendus un jour au plus fort de la bulle des beignets Nutella à Melbourne.

Les beignets de Jimmy sont gros, moelleux et bien saupoudrés de sucre glace. Le Nutella est chaud et coulant, et il est impossible de manger poliment pendant que Jimmy regarde. Il attribue l'engouement à Facebook, où Jimmy's Place compte désormais 5300 likes. La page présente des photos de beignets, une mise à jour hebdomadaire - "beignets prêts maintenant. " - et rien d'autre.

Plus au nord à Thomastown se trouve Mick's Place. Mick Solomon est le beau-frère de Jimmy Othman, et la même semaine où Good Food a dévoilé l'histoire de l'engouement pour les beignets chez Jimmy's, le journal local de Thomastown a rapporté que Mick's vendait jusqu'à 4000 beignets au Nutella par jour, dont 4300 un dimanche. .


2015 : L'année où le Nutella est devenu fou

Le premier indice que quelque chose se tramait était les panneaux faits à la main qui sont apparus devant les cafés et les boulangeries de Melbourne : NUTELLA ICI, ils ont crié en majuscules tremblantes. NOUS AVONS DES BEIGNETS AU NUTELLA. À Sydney, ce fut une épidémie de partage sur les réseaux sociaux de friandises au Nutella : des crêpes au Nutella, des cronuts, des frappes et des milkshakes étaient partout sur Instagram et Facebook.

La confirmation que l'Australie était en proie à une frénésie de Nutella est apparue dans une série de gros titres sur Internet de style tabloïd affirmant que le pays était à court de petit-déjeuner sucré : "Ne paniquez pas, mais il y a une pénurie officielle de Nutella", " La pénurie de Nutella se profile en Australie, alors voici où trouver votre solution" et le clic-baity "Melbourne est à blâmer pour la pénurie de Nutella à Sydney".

/>Donut au Nutella au bar à lait de Melbourne Jimmy's Place. Photo : Pat Scala

La frénésie a commencé en mai dans les plaines ouvrières du nord de Melbourne. Moins de trois semaines après avoir commandé 75 beignets fourrés au Nutella chez un boulanger local et les avoir photographiés sur Facebook, un bar à lait quelconque à Fawkner appelé Jimmy's en vendait 1000 par jour. Comme Good Food l'a rapporté début juin, il y avait des files d'attente à la porte et des clients envoyant des coursiers à travers la ville pour obtenir leur solution, quelqu'un a même envoyé un message du Texas pour que des beignets soient congelés et transportés là-bas.

Six mois plus tard, les beignets se vendent toujours en grand nombre, bien que les gens appellent à l'avance pour des commandes en gros provenant d'entreprises locales telles que Ford et Holden, un architecte de Melbourne en voulait 300 il n'y a pas si longtemps.

Le propriétaire de Jimmy, Jimmy Othman, est ouvert et sympathique, mais il est évasif sur le nombre de beignets Nutella qu'il vend maintenant. C'est toujours beaucoup de beignets, mais pas autant que les 3000 qu'il dit avoir vendus un jour au plus fort de la bulle des beignets Nutella à Melbourne.

Les beignets de Jimmy sont gros, moelleux et bien saupoudrés de sucre glace. Le Nutella est chaud et coulant, et il est impossible de manger poliment pendant que Jimmy regarde. Il attribue l'engouement à Facebook, où Jimmy's Place compte désormais 5300 likes. La page présente des photos de beignets, une mise à jour hebdomadaire - "beignets prêts maintenant. " - et rien d'autre.

Plus au nord à Thomastown se trouve Mick's Place. Mick Solomon est le beau-frère de Jimmy Othman, et la même semaine où Good Food a dévoilé l'histoire de l'engouement pour les beignets chez Jimmy's, le journal local de Thomastown a rapporté que Mick's vendait jusqu'à 4000 beignets Nutella par jour, dont 4300 un dimanche. .


2015 : L'année où le Nutella est devenu fou

Le premier indice que quelque chose se tramait était les panneaux faits à la main qui sont apparus devant les cafés et les boulangeries de Melbourne : NUTELLA ICI, ils ont crié en majuscules tremblantes. NOUS AVONS DES BEIGNETS AU NUTELLA. À Sydney, ce fut une épidémie de partage sur les réseaux sociaux de friandises au Nutella : des crêpes au Nutella, des cronuts, des frappes et des milkshakes étaient partout sur Instagram et Facebook.

La confirmation que l'Australie était en proie à une frénésie de Nutella est apparue dans une série de gros titres sur Internet de style tabloïd affirmant que le pays était à court de petit-déjeuner sucré : "Ne paniquez pas, mais il y a une pénurie officielle de Nutella", " La pénurie de Nutella se profile en Australie, alors voici où trouver votre solution" et le clic-baity "Melbourne est à blâmer pour la pénurie de Nutella à Sydney".

/>Donut au Nutella au bar à lait de Melbourne Jimmy's Place. Photo : Pat Scala

La frénésie a commencé en mai dans les plaines ouvrières du nord de Melbourne. Moins de trois semaines après avoir commandé 75 beignets fourrés au Nutella chez un boulanger local et les avoir photographiés sur Facebook, un bar à lait quelconque à Fawkner appelé Jimmy's en vendait 1000 par jour. Comme Good Food l'a rapporté début juin, il y avait des files d'attente à la porte et des clients envoyant des coursiers à travers la ville pour obtenir leur solution, quelqu'un a même envoyé un message du Texas pour que des beignets soient congelés et transportés là-bas.

Six mois plus tard, les beignets se vendent toujours en grand nombre, bien que les gens appellent à l'avance pour des commandes en gros provenant d'entreprises locales telles que Ford et Holden, un architecte de Melbourne en voulait 300 il n'y a pas si longtemps.

Le propriétaire de Jimmy, Jimmy Othman, est ouvert et sympathique, mais il est évasif sur le nombre de beignets Nutella qu'il vend maintenant. C'est toujours beaucoup de beignets, mais pas autant que les 3000 qu'il dit avoir vendus un jour au plus fort de la bulle des beignets Nutella à Melbourne.

Les beignets de Jimmy sont gros, moelleux et bien saupoudrés de sucre glace. Le Nutella est chaud et coulant, et il est impossible de manger poliment pendant que Jimmy regarde. Il attribue l'engouement à Facebook, où Jimmy's Place compte désormais 5300 likes. La page présente des photos de beignets, une mise à jour hebdomadaire - "beignets prêts maintenant. " - et rien d'autre.

Plus au nord à Thomastown se trouve Mick's Place. Mick Solomon est le beau-frère de Jimmy Othman, et la même semaine où Good Food a dévoilé l'histoire de l'engouement pour les beignets chez Jimmy's, le journal local de Thomastown a rapporté que Mick's vendait jusqu'à 4000 beignets au Nutella par jour, dont 4300 un dimanche. .


2015 : L'année où Nutella est devenu fou

Le premier indice que quelque chose se tramait était les panneaux faits à la main qui sont apparus devant les cafés et les boulangeries de Melbourne : NUTELLA ICI, ils ont crié en majuscules tremblantes. NOUS AVONS DES BEIGNETS AU NUTELLA. À Sydney, ce fut une épidémie de partage sur les réseaux sociaux de friandises au Nutella : des crêpes au Nutella, des cronuts, des frappes et des milkshakes étaient partout sur Instagram et Facebook.

La confirmation que l'Australie était en proie à une frénésie de Nutella est apparue dans une série de gros titres sur Internet de style tabloïd affirmant que le pays était à court de petit-déjeuner sucré : "Ne paniquez pas, mais il y a une pénurie officielle de Nutella", " La pénurie de Nutella se profile en Australie, alors voici où trouver votre solution" et le clic-baity "Melbourne est à blâmer pour la pénurie de Nutella à Sydney".

/>Donut au Nutella au bar à lait de Melbourne Jimmy's Place. Photo : Pat Scala

La frénésie a commencé en mai dans les plaines ouvrières du nord de Melbourne. Moins de trois semaines après avoir commandé 75 beignets fourrés au Nutella chez un boulanger local et les avoir photographiés sur Facebook, un bar à lait quelconque à Fawkner appelé Jimmy's en vendait 1000 par jour. Comme Good Food l'a rapporté début juin, il y avait des files d'attente à la porte et des clients envoyant des coursiers à travers la ville pour obtenir leur solution, quelqu'un a même envoyé un message du Texas pour que des beignets soient congelés et transportés là-bas.

Six mois plus tard, les beignets se vendent toujours en grand nombre, bien que les gens appellent à l'avance pour des commandes en gros provenant d'entreprises locales telles que Ford et Holden, un architecte de Melbourne en voulait 300 il n'y a pas si longtemps.

Le propriétaire de Jimmy, Jimmy Othman, est ouvert et sympathique, mais il est évasif sur le nombre de beignets Nutella qu'il vend maintenant. C'est toujours beaucoup de beignets, mais pas autant que les 3000 qu'il dit avoir vendus un jour au plus fort de la bulle des beignets Nutella à Melbourne.

Les beignets de Jimmy sont gros, moelleux et bien saupoudrés de sucre glace. Le Nutella est chaud et coulant, et il est impossible de manger poliment pendant que Jimmy regarde. Il attribue l'engouement à Facebook, où Jimmy's Place compte désormais 5300 likes. La page présente des photos de beignets, une mise à jour hebdomadaire - "beignets prêts maintenant. " - et rien d'autre.

Plus au nord à Thomastown se trouve Mick's Place. Mick Solomon est le beau-frère de Jimmy Othman, et la même semaine où Good Food a dévoilé l'histoire de l'engouement pour les beignets chez Jimmy's, le journal local de Thomastown a rapporté que Mick's vendait jusqu'à 4000 beignets Nutella par jour, dont 4300 un dimanche. .


2015 : L'année où le Nutella est devenu fou

Le premier indice que quelque chose se tramait était les panneaux faits à la main qui sont apparus devant les cafés et les boulangeries de Melbourne : NUTELLA ICI, ils ont crié en majuscules tremblantes. NOUS AVONS DES BEIGNETS AU NUTELLA. À Sydney, ce fut une épidémie de partage sur les réseaux sociaux de friandises au Nutella : des crêpes au Nutella, des cronuts, des frappes et des milkshakes étaient partout sur Instagram et Facebook.

La confirmation que l'Australie était en proie à une frénésie de Nutella est venue dans une série de gros titres sur Internet de style tabloïd affirmant que le pays était à court de petit-déjeuner sucré : "Ne paniquez pas, mais il y a une pénurie officielle de Nutella", " La pénurie de Nutella se profile en Australie, alors voici où trouver votre solution" et le clic-baity "Melbourne est à blâmer pour la pénurie de Nutella à Sydney".

/>Donut au Nutella au bar à lait de Melbourne Jimmy's Place. Photo : Pat Scala

La frénésie a commencé en mai dans les plaines ouvrières du nord de Melbourne. Moins de trois semaines après avoir commandé 75 beignets fourrés au Nutella chez un boulanger local et les avoir photographiés sur Facebook, un bar à lait quelconque à Fawkner appelé Jimmy's en vendait 1000 par jour. Comme Good Food l'a rapporté début juin, il y avait des files d'attente à la porte et des clients envoyant des coursiers à travers la ville pour obtenir leur solution, quelqu'un a même envoyé un message du Texas pour que les beignets soient congelés et transportés là-bas.

Six mois plus tard, les beignets se vendent toujours en grand nombre, bien que les gens appellent à l'avance pour des commandes en gros provenant d'entreprises locales telles que Ford et Holden, un architecte de Melbourne en voulait 300 il n'y a pas si longtemps.

Le propriétaire de Jimmy, Jimmy Othman, est ouvert et amical, mais il est évasif sur le nombre de beignets Nutella qu'il vend maintenant. C'est toujours beaucoup de beignets, mais pas autant que les 3000 qu'il dit avoir vendus un jour au plus fort de la bulle des beignets Nutella à Melbourne.

Les beignets de Jimmy sont gros, moelleux et bien saupoudrés de sucre glace. Le Nutella est chaud et coulant, et il est impossible de manger poliment pendant que Jimmy regarde. Il attribue l'engouement à Facebook, où Jimmy's Place compte désormais 5300 likes. La page présente des photos de beignets, une mise à jour hebdomadaire - "beignets prêts maintenant. " - et rien d'autre.

Plus au nord à Thomastown se trouve Mick's Place. Mick Solomon est le beau-frère de Jimmy Othman, et la même semaine où Good Food a révélé l'histoire de l'engouement pour les beignets chez Jimmy's, le journal local de Thomastown a rapporté que Mick's vendait jusqu'à 4000 beignets Nutella par jour, dont 4300 un dimanche. .


2015 : L'année où le Nutella est devenu fou

Le premier indice que quelque chose se tramait était les panneaux faits à la main qui sont apparus devant les cafés et les boulangeries de Melbourne : NUTELLA ICI, ils ont crié en majuscules tremblantes. NOUS AVONS DES BEIGNETS AU NUTELLA. À Sydney, ce fut une épidémie de partage sur les réseaux sociaux de friandises au Nutella : des crêpes au Nutella, des cronuts, des frappes et des milkshakes étaient partout sur Instagram et Facebook.

La confirmation que l'Australie était en proie à une frénésie de Nutella est venue dans une série de gros titres sur Internet de style tabloïd affirmant que le pays était à court de petit-déjeuner sucré : "Ne paniquez pas, mais il y a une pénurie officielle de Nutella", " La pénurie de Nutella se profile en Australie, alors voici où trouver votre solution" et le clic-baity "Melbourne est à blâmer pour la pénurie de Nutella à Sydney".

/>Donut au Nutella au bar à lait de Melbourne Jimmy's Place. Photo : Pat Scala

La frénésie a commencé en mai dans les plaines ouvrières du nord de Melbourne. Moins de trois semaines après avoir commandé 75 beignets fourrés au Nutella chez un boulanger local et les avoir photographiés sur Facebook, un bar à lait quelconque à Fawkner appelé Jimmy's en vendait 1000 par jour. Comme Good Food l'a signalé début juin, il y avait des files d'attente à la porte et des clients envoyant des coursiers à travers la ville pour obtenir leur solution, quelqu'un a même envoyé un message du Texas pour que les beignets soient congelés et transportés là-bas.

Six mois plus tard, les beignets se vendent toujours en grand nombre, bien que les gens appellent à l'avance pour des commandes en gros provenant d'entreprises locales telles que Ford et Holden, un architecte de Melbourne en voulait 300 il n'y a pas si longtemps.

Le propriétaire de Jimmy, Jimmy Othman, est ouvert et sympathique, mais il est évasif sur le nombre de beignets Nutella qu'il vend maintenant. C'est toujours beaucoup de beignets, mais pas autant que les 3000 qu'il dit avoir vendus un jour au plus fort de la bulle des beignets Nutella à Melbourne.

Les beignets de Jimmy sont gros, moelleux et bien saupoudrés de sucre glace. Le Nutella est chaud et coulant, et il est impossible de manger poliment pendant que Jimmy regarde. Il attribue l'engouement à Facebook, où Jimmy's Place compte désormais 5300 likes. La page présente des photos de beignets, une mise à jour hebdomadaire - "beignets prêts maintenant. " - et rien d'autre.

Plus au nord à Thomastown se trouve Mick's Place. Mick Solomon est le beau-frère de Jimmy Othman, et la même semaine où Good Food a dévoilé l'histoire de l'engouement pour les beignets chez Jimmy's, le journal local de Thomastown a rapporté que Mick's vendait jusqu'à 4000 beignets Nutella par jour, dont 4300 un dimanche. .


Voir la vidéo: Gateau Nutella Noix de coco